La figure dans le paysage

Vous consultez actuellement les archives pour le thème La figure dans le paysage.

20140415-011401.jpg
Avec l’image du doigt du photographe

Exposition au Garden Museum, Londres, 07 February 2014- 27 April.
http://www.gardenmuseum.org.uk/page/fashion-and-gardens
Y aller : http://www.gardenmuseum.org.uk/page/how-to-find-us

Un livre-référence:  Garden People d’Ursula Buchan, photos Valerie Finnis, Thames & Hudson

 gardenpeople
Le site d’Ursula Buchan http://www.ursula-buchan.co.uk/

Lien http://books.google.fr/books?id=GHFeJ3zYAm8C&hl=fr&source=gbs_similarbooks

POLITIQUE D’URBANISME DANS LE JEU CULTE GTA est le titre de l’article de Nicolas Nova publié en 2011 sur le site OWNI http://owni.fr/2011/04/25/les-villes-de-gta-level-design-mobilite-et-urbanisme. Cet article est repris et publié dans la revue-application numérique interactive EV Écriture vidéoludique, Mutations culturelles issues du jeu vidéo*, volume 2, publiée fin 2013, accessible en téléchargement sur le site de la librairie éditrice numérique ABM, http://www.artbookmagazine.com/ pour la lire sur son iPad. Les procédures de téléchargement sont aussi ouvertes sur la page d’accueil de la revue EV: http://www.ecriture-videoludique.fr, réduites à une page d’accueil, mais à partir de laquelle on peut accéder à des vidéos-interviews, très intéressantes, qu’on retrouve dans les pages d’articles de la revue numérique sur tablette. Le retour en ligne, à partir de la revue numérique —il est dit en page d’ouverture: «cette revue-application requiert une connexion wifi pour les vidéos»—, s’applique donc pour ces vidéos et sur les hyperliens attachés aux noms de chacun des auteurs de la revue figurant sur la page finale des crédits. On a ainsi accès aux sites et blogs persos et professionnels de ces auteurs, ce qui ouvre le champ d’investigation des problématiques soulevées. Il existe aussi quelques hyperliens à partir de pages spécifiques —ainsi pour accéder à AppStore et obtenir le jeu dont il est question sur l’une d’elles, ou aller sur le site d’un événement dont un article parle (CityGame)— mais le retour vers la revue n’est pas prévu ? Ou alors je n’ai pas trouvé comment.

*Une de ses références bibliographiques est l’article titré ET SI ÊTRE UN TUEUR AIDAIT A MIEUX NAVIGUER DANS LA VILLE ? http://transit-city.blogspot.fr/2009/06/et-si-etre-un-tueur-aidait-mieux.html?referrer=Baker publié en 2009 sur le site Transit City.

**Concept de la revue Écriture vidéoludique:

« Écriture-Vidéoludique se veut le lieu des expériences visuelles et textuelles les plus originales, les plus décalées et les plus subtiles autour du jeu vidéo.
Voici un an que nous nous sommes lancés dans l’aventure de cette «revue-application». Après un premier numéro sorti en novembre 2012, nous sommes heureux de vous présenter aujourd’hui le second Écriture-Vidéoludique.
Vous retrouverez les quatre rubriques du premier volume : Profil Pic, L’Encre Électronique, Concept Zone et OUTSIDE.
Nous les avons pensées autour de «L’espace du programme», ou comment l’espace de jeu dialogue avec le programme et produit des formes qui élargissent notre perception. De l’environnement 3D, à l’architecture numérique, en passant par le musée, la ville et le détournement artistique, le périmètre de réflexion est large et fertile. »

Lien > «Dan Houser. L’Amérique est devenue encore plus détraquée»:  http://lantb.net/uebersicht/?p=7443

http://mobile.lemonde.fr/a-la-une/article/2014/01/16/les-regrets-de-loulou-la-carpe_4348777_3208.html

http://culturevisuelle.org/motifs/?p=437
Où l’on voit Chloé et Louise, habillées en noir, performer leur mode d’existence d’artiste, transporté dans notre parc Rousseau d’Ermenonville.

Vu sur Paramount Channel, The Slender Thread, premier film de Sydney Lumet, 1965, super noir et blanc, effet relief-diorama des figures dans le paysage et mouvements de caméra à la David Claerbout mais with contenu. On peut voir le film, sur daily motion, version bouillie grise! Mais ça donne une idée:
http://www.dailymotion.com/video/xjrr17_the-slender-thread-part-1_shortfilms

Suite à la demande de compte-rendu du livre d’Eric Bullot, Sortir du cinéma, qui cite Le Ballet mécanique de Fernand Léger & co

Dossier pédagogique (mais bien) du centre Pompidou
http://mediation.centrepompidou.fr/education/ressources/ENS-leger/ENS-leger.html

La tentation du cinéma : Le Ballet mécanique
Vieil article d’Hervé Gauville, bien aussi
http://www.liberation.fr/culture/0101213486-la-tentation-du-cinema-en-1923-fernand-leger-realise-le-ballet-mecanique

Rajoutons Entr’acte de René Clair et Picabia


Communiqué de presse du Fresnoy
«Écrit il y a un siècle et demi par Thoreau, après deux ans et deux mois passés dans une cabane au bord de l’étang  de Walden dans le Massachusetts, Walden est à la fois le récit d’un homme qui s’isole pour repenser le monde,  un essai, une ode à la frugalité, un hymne à la nature.
Jean-François Peyret a conçu un projet à géométrie variable : installation, performance, sur Open simulator  et au Fresnoy, en version installation construite autour d’une cabane augmentée technologiquement, où les  connexions visuelles et sonores feront dialoguer la performance, la science et la technologie. L’installation sera  une chambre d’échos où résonne le désir de vivre autrement, cette fois par images interposées, recomposées, par  des musiques improvisées, qui s’allient au poème, lui aussi  » augmenté « .
Les mots de Thoreau qui poussent sur l’écran comme bourgeons au printemps, nous placent en même temps au  dedans et au dehors de la cabane, au passé et au futur, comme si l’esprit de Walden s’actualisait devant nous,  dans un fondu enchaîné avec le présent. Re : Walden aborde une conjoncture particulière, celle de l’espèce  humaine à l’heure de la société scientifique. Ceci par le prisme d’un texte fondateur de la critique de la technique  considéré comme le premier manifeste écologique.»
Installation / performances – Conception : Jean François Peyret – Commissaire : Pascale Pronnier  Son : Alexandros Markeas ; dispositif électro-acoustique et informatique : Thierry Coduys ;  vidéo : Pierre Nouvel ; monde virtuel : Agnès de Cayeux

LA NATURE EST-ELLE UN GRAND LIVRE ?
Conversations autour du livre « Walden » de Henry-David Thoreau
Jeudi 21 mars | 16H00 > 19H00
Organisé avec le soutien de la chaire  » Processus morphogénétiques  »
(Collège de France).

Soit d’un côté une exposition, Walden Memories, (le lieu de nos conversations), une dérivée du chef d’oeuvre de HD Thoreau, Walden, un grand livre sur la Nature, un grand livre où la Nature s’est écrite, et en langage poétique (littéraire). Soit de l’autre côté une phrase-clé de la révolution
scientifique moderne :  » Le grand livre de la Nature est écrit en langage mathématique « .

Intervenants :
Françoise Balibar, physicienne, professeur émérite à l’Université Paris 7.
Gérard Berry, informaticien, professeur au Collège de France.
Philippe Descola, anthropologue, professeur au Collège de France.
Elie During, philosophe, maître de conférences à l’Université Paris-Ouest Nanterre.
Alain Prochiantz, biologiste, professeur au Collège de France.
Frédéric Worms, philosophe, professeur à l’Université Lille 3 (sous réserve).

Modération :
Jean-François Peyret, metteur en scène,
et Alain Fleischer directeur du Fresnoy.

Lien > http://www.ruedescartes.org/articles/2012-2-le-grand-livre-de-la-nature-est-uvre-humaine-inachevee-inachevable/


http://massoudhassani.blogspot.fr/

http://www.designboom.com/design/mine-kafon-by-massoud-hassani-nears-kickstarter-campaign/?utm_campaign=monthly&utm_medium=e-mail&utm_source=subscribers

In Libération mercredi 9 janvier 2013 : «Un pissenlit de bambous contre les mines afghanes.» Par SABINE CESSOU

«Massoud Hassani, 29 ans, designer industriel à Eindhoven aux Pays-Bas, a mis au point la «mine kafon», une sphère antimines potentiellement révolutionnaire. Son nom est tiré de l’expression «kafondan», «quelque chose qui explose» en dari, la langue maternelle de l’inventeur. Cet engin peu cher pourrait sauver des milliers de vies en Afghanistan, pays d’origine d’Hassani, d’où il est parti avec sa famille à l’âge de 15 ans pour se réfugier aux Pays-Bas.

Propulsée par le vent, cette boule de deux mètres de diamètre est constituée de 150 bâtons de bambous qui se terminent chacun par un disque en plastique adhérant au sol. Elle ressemble à une œuvre d’art contemporain évoquant le pissenlit. Il suffit de la pousser pour qu’elle se mette en marche, faisant exploser les mines sur son passage. Un GPS installé dans sa partie centrale, en métal, enregistre le trajet de la boule. Les bâtons de bambou sont faciles à remplacer, et le prototype a déjà obtenu des tests concluants aux Pays-Bas, ainsi que dans le sud du Maroc. Hassani compte lever 123 000 euros via son site internet pour poursuivre en août ses essais en Afghanistan. Ensuite, il espère passer à la fabrication industrielle.

L’idée de cet appareil a germé en 2010, alors que Massoud Hassani étudiait à l’Académie de design industriel d’Eindhoven et qu’un professeur lui avait demandé de faire les plans d’un jouet de son enfance. Il s’est souvenu de ceux qui, poussés par le vent, finissaient parfois dans des champs de mines et ne pouvaient pas être récupérés.

L’Afghanistan fait l’objet d’un vaste programme de déminage depuis la fin de l’invasion soviétique, en 1989. Pas moins de 650 000 mines antipersonnelles, 27 000 mines antichars et 15 millions d’engins explosifs divers et variés ont été collectés, selon le Centre de coordination de l’action contre les mines en Afghanistan (Macca), financé par les Nations unies. Mais le pays compte toujours plus de 5 000 zones à risques, couvrant une superficie de 588 km2, mettant en danger 750 000 personnes, selon l’ONU. En 2011, 812 Afghans, pour moitié des enfants, ont été tués ou blessés par des mines, selon l’ONG Handicap International. «Chaque mine que nous détruirons peut sauver une vie humaine», affirme Massoud Hassani, déterminé à prendre sa «revanche» sur la guerre qui a contraint sa famille à l’exil.»


Le Mont Blanc en background © Gérard
Rappel il y a un an, jour pour jour >http://lantb.net/uebersicht/?p=4070
Á l’année prochaine donc…

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›