Donzère, direction Calais

donzere_2007
Donzère 15 février 2007 18h19

Donzère, ville dont le maire est le ministre de l’Immigration Eric Besson. En visite à Calais,  jeudi 23 avril 2009, il a confirmé son intention de fermer «avant la fin de l’année» le campement de fortune qui accueille nombre de migrants:

«Dans la zone industrielle des dunes, près du port, entre les grands parkings et les usines, survivent dans des campements de fortune des centaines de migrants sur un espace sablonneux et boisé. C’est «la jungle», comme l’appellent les migrants. Le ministre de l’Immigration est là pour présenter un train de mesures pour Calais. […] Devant la mairie où le ministre doit faire son allocution, quelques manifestants. Suzanne, militante à l’association Salam s’interroge: «Mes chiens sont mieux traités que ces jeunes migrants. Qu’est-ce qu’on en fait?» Elle rit, amère. «Ça fait six ans que je répète la même chose. Quand ils ont fermé Sangatte, il y avait peut-être 200 migrants. Maintenant, ils sont 800. Ça n’a strictement rien changé. »  (Libération, 23 avril 2009)

calais
Mardi 21 avril 2009, après l’opération de police,
(200 personnes arrêtées puis relâchées)
des migrants s’en retournent au campement.
(REUTERS), Libération

younggob
Neal Bogg, Sans titre, 2008
[en arrière-plan du dessin, le palais de la Porte Dorée (ex-Musée des colonies, ex-Musée des Arts Africains et Océaniens)]

Tags: