juillet 2014

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour juillet 2014.

En parallèle à une version numérique du livre Enquête sur les modes d’existence de Bruno Latour, qui restait livresque, l’équipe rédactionnelle a créé un autre mode de lecture Croisements qui conserve l’accès direct à tous les blocs de textes, vocabulaire, documents et contributions, indexés nominativement sur le mode alphabétique, mais propose un diagramme d’accès privilégié à tous les occurrences des croisements deux à deux des modes d’existence, concept qui est au cœur du livre. On quitte le mode livre pour un mode Data base original.
Dans les occurrences de croisement REF (références) et FIC (fiction), on trouve le terme Figure :
– 1 –
Le terme est terriblement vague, mais il est pris ici dans le sens particulier à [fic] de ce qui s’extrait par débrayage d’un matériau quelconque en créant un plan n+1 qui fait monde sans pour autant pouvoir se détacher du matériau dont ce petit monde est extrait; il ne faut rien voir de figuratif dans le terme de figure et rien qui soit lié non plus forcément au monde des arts dits bizarrement «plastiques». Dès qu’un dispositif matériel quelconque est plié à nouveau pour obtenir cette vibration matériau/forme on engendre une figuration.
– 2 –
Le point important dans l’usage de ce terme, c’est qu’on ne puisse jamais le détacher du matériau pour engendrer un monde du symbolique. Cette attache matériau/figure va permettre d’étendre la fiction [fic] très au delà du monde de l’art et des œuvres et donc de relocaliser toute une série de termes qui avaient tendance à s’évader de leurs réseaux, comme «imaginaire», «subjectivité», «goût», «signifié», «référent» etc..
– 3 –
La figuration et l’immense problème de la ressemblance, du réalisme, du mimétisme, viennent du croisement si important entre les exigences de [fic] et celles de [ref] (voir [fic·ref]).

terrain
Ce terrain patrimonial familial chindriolain dont tout le monde se f(r)iche, est vagabond. Comme dirait Gilles Clément… Nous y fûmes, le 4 juin 2012. Mais une Tiny House serait tip-top sur ce terrain. Il peut être aussi le terrain d’expérimentation de la thématique de cette revue (néo Land Art s’il se peut).

tinyhouse1
Premiers dessins de Jean-Louis, de maison troglodytique étant donnée la configuration en 4 terrasses du micro-terrain. Est-ce la Hutte finale?

Le cadastre : le terrain entre le chemin départemental nº56 et le chemin de Chantemerle parcelles 460 et 461.


Sustainable Exhibition

Plus snob, les cabanes-galeries de cette Sustainable Exhibition, ecological designed & implemented dans la Documenta 13 à Kassel et réalisées par le Green Building Group Gmb : 24 buildings et leurs expositions, 24 boîtes-en-valise, constituant 24 pièces artistiques de l’exposition globale.

Nous avons vu et/ou visité, entre autres:

1.
maison-critical
Critical Art Ensemble, Winning hearts and minds, 2012, photo © jlggb, 2012
Installée au bout des voies de l’Hauptbahnhof, cette cabane tout en longueur, élégante, est composée de deux rectangles situés de part et d’autre d’une étroite bande d’entrée centrale, éclairée par une bandeau de toit vitré et deux hautes vitres-vitrines latérales. Liens > http://www.critical-art.net/wham.html; et sur OpenGreens where art and nature meet > http://opengreens.net/archives/2912

WinningHearts
Le programme affiché du CAE

2.
maison-trockel
Rosemarie Trockel, Tea Party-pavillon, Ten attempts for one sculpture, 2012, Karlsaue Park. © jlggb, 2012.
Un projet en 10 tableaux-photos-photomontages,(4 + 1) x 2, montés bord à bord, sur chacun des murs, en vis-à-vis. Les deux garçons photographiés par RT sont Jan K and Rory.

3.
maison-rot-1280
Ruth Robbins and Red Vaughan Tremmel, Subjects of desire, relics of resistance, 2012, Karlsaue Park, © jlggb, 2012
Le thème: On burlesque. Dans la boîte rouge, une collection d’objets de la culture du burlesque: «le sensuel n’est pas une évasion de la sphère sociale, mais plutôt un espace d’incubation de nouvelles possibilités sociales, de connaissances et de sphères publiques. L’installation met l’accent sur l’érotisme et l’histoire de la sexualité comme un site significatif de formes radicales de la mémoire, de la guérison, du désir incarné, et d’une vision collective.»

Cet article avait été publié le : Mardi 14 août 2012 à 14 h 17 min dans Übersicht http://lantb.net/uebersicht/?p=5689. Rédigé par : Liliane. Classé dans : Aix-les-Bains & La Savoie, Green Attitude, Varia-art.